La technologie du numérique investit tous les domaines, santé comprise. Et ces dernières années, de nombreuses applications visant à améliorer la santé ont vu le jour. Le phénomène continue même de prendre de l’ampleur aujourd’hui. Sachez pourtant que les applications santé disponibles sur le marché n’ont pas la même valeur. Certaines d’entre elles ont fait l’objet de vérification minutieuse par les autorités et ont ensuite obtenu une validation publique. Découvrez les principales conditions à remplir pour qu’une application soit validée et quelques-unes des applications récemment validées.

Le label mHealth Quality

Selon les travaux effectués par DMD santé en France, les Apps santé se trouvent dans une très mauvaise position. Des recherches effectuées sur 150 applications santé les plus téléchargées en France attestent d’un constat un peu décourageant :

  • Moins d’un quart n’ont pas de conditions générales d’utilisation ;

  • 62 % seulement donnent une précision sur leurs destinataires ;

  • Seules 19 % font référence à des sources et 24 % à l’intervention d’un professionnel de la santé. Mais aucune ne fait état des implications d’un patient.

C’est pour pallier ce type de problème que le label mHealth Quality a été créé. C’est un programme de validation scientifique européen qui concerne non seulement les applications santé, mais également tous les objets connectés.

La validation de mHealth Quality se base sur trois critères : la certification CE, la réglementation relative aux dispositifs médicaux et les preuves socio-économiques fiables.

Les dernières applications santé validées par les autorités publiques

Depuis sa création en 2015, le label mHealth Quality a été attribué à de nombreuses applications. Et voici quelques-unes des dernières applications validées par les autorités publiques.

Noona

Noona est une application destinée aux patients souffrant de cancer. Elle permet notamment à ces derniers d’entrer rapidement en contact avec l’équipe responsable de leur traitement et de leur suivi. Grâce à elle, les patients peuvent faire part facilement de leurs symptômes dès leur survenu. A par cela, elle permet également aux patients de consulter les résultats de leurs analyses ainsi que leurs rendez-vous auprès de l’établissement hospitalier où ils se soignent. Mais Noona est aussi d’une grande aide pour le personnel soignant puisqu’elle réduit considérablement leurs charges de travail.

SkinVision

C’est une application mobile payante dont la principale fonction est d’aider à contrôler ses taches cutanées, et ainsi détecter le plus tôt possible les cancers de la peau les plus courants. Pour l’utiliser, il suffit de prendre une photo de la tâche. Cette dernière sera par la suite analysée et vous recevez les résultats de l’opération en seulement 30 secondes. Au-delà de sa praticité, cette application sensibilise les utilisateurs à surveiller les tâches afin de prévenir certaines maladies de la peau. C’est aussi une plateforme pour échanger avec les médecins spécialisés dans les cancers de la peau.